Un siècle de vie musicale à l’église de la Trinité à Paris

Un siècle de vie musicale à l’église de la Trinité à Paris
Carolyn Shuster Fournier
Préface de Michel CHAPUIS

Depuis des siècles, les « grandes » églises de Paris ont eu cette chance d’offrir à leurs paroissiens une vie artistique extraordinaire. Il est vrai qu’entre les organistes emblématiques de certaines tribunes et les compositeurs plus ou moins célèbres écrivant pour leur maîtrise, on reste étonné par cette vitalité musicale sans cesse renouvelée au service de la Un siècle de vie musicale à l'église de la Trinité à Parisliturgie. On pense ici plus particulièrement à Notre-Dame, à Saint-Gervais-Saint-Protais, à Saint-Sulpice et… à La Trinité.

Le livre de Carolyn Shuster Fournier propose à notre curiosité la découverte passionnante de la vie musicale de cette dernière paroisse, celle de l’église de la Trinité à Paris entre 1860 et 1992. Livre d’histoire(s), certes, mais livre de référence et d’érudition avant tout, lorsqu’au fil des pages se trouvent ressuscités des compositeurs oubliés de notre mémoire collective comme Dominique Charles Planchet, Claude Terrasse ou Charles Quef et quelques autres…

Si cette immense église pouvait contenir plusieurs milliers de fidèles, elle se devait d’avoir une liturgie à la hauteur de la réputation de son quartier, dit de la Nouvelle Athènes, quartier en pleine expansion à cette époque. Apparait alors, au fil des pages de ce livre, tout un monde d’artistes qui se rencontraient, échangeaient… Que l’on pense à l’École Niedermeyer qui formera un grand nombre de musiciens d’église, dont certains ont même officié à la Trinité. De leur côté, les organistes se succédaient aux tribunes, réjouissant les auditeurs par les grands plein-jeux et par les flûtes de l’orgue de chœur ou du grand orgue, tous deux construits par Aristide Cavaillé-Coll entre 1867 et 1869.

La lecture de cet ouvrage permettra de mieux comprendre comment cette liturgie foisonnante et riche s’inscrit par ailleurs dans des contextes historiques tourmentés, comme la Commune, les deux guerres mondiales et, dans un contexte ecclésial renouvelé, au Concile de Vatican II.

« Quelle époque bénie » diront certains… Et cela devait perdurer jusqu’à nos jours, avec la présence d’Olivier Messiaen, qui fut titulaire de la tribune du grand orgue pendant plus de soixante ans. L’auteur, d’ailleurs, se plait à nous livrer des aspects méconnus de ce grand maître de l’orgue du XXème siècle.

Qui pouvait mieux que Carolyn Shuster Fournier pour rendre vivante l’histoire culturelle musicale et spirituelle de cette paroisse, elle qui, depuis plus de vingt ans, tient fidèlement les deux claviers de l’orgue de chœur.

Une abondante documentation, de nombreux documents inédits et illustrations font de ce livre une véritable référence.

Dominique FOURNIER

dominique-fournier

Ce contenu a été publié dans Chroniques de nos libraires, Musique & DVD. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.